tt le monde.jpg

Stages

This is the page description.

TOURS 2018

du lundi 16  au dimanche 22 juillet 2018

Présentation = cliquez ici                                                                                        inscription avant le 5 juin = cliquez ici


Saint-Laurent-sur-Sèvre 2017

Les Souvenirs !

Oui, ils sont tous là pour LA photo avec un des fondateurs d'ANCOLI, le père Claude Raffin, heureux de voir les fruits de ce qu'il a osé semer en 1983.


Une liturgie vivante à travers la foi des stagiaires

Saint-Laurent-sur-Sèvre. Une quarantaine de stagiaires préparent une veillée sacrée et un concert en la basilique, ce dimanche, fruit d'un travail de groupe associant foi et chant.

« Née en 1983, l'Association nationale des chorales liturgiques (Ancoli) a pour ambition principale d'être un vecteur fédérateur et dynamique, au service d'une liturgie belle et vivante », résume son président, Paul Craipeau.Elle propose, notamment, un stage national annuel, construit pour tous les niveaux, encadré par quinze professionnels. Ils sont quarante-six stagiaires, venant de toute la France, à participer à ce qu'ils résument par « un moment fort de ressourcement associant foi et chant ».

De 8 h 15 à 22 h, les journées s'organisent en temps de travail, en commun, puis en deux groupes distincts, chantres-animateurs ou chefs de choeur, complété de temps individualisé pour des options : chant grégorien, lecture de la parole... Une messe, dimanche Accompagné du père Olivier Praud, prêtre de la paroisse de Saint-Hermine, le groupe dispose de temps religieux. « Une dualité nécessaire à notre épanouissement »,expriment les stagiaires.

Parmi les participants, Natalie Caridi-Vermeulen, 45 ans, originaire de la paroisse de Pithiviers (Loiret), a pris une semaine de congé. « Au sein de ma paroisse, on m'a sollicité afin de prendre la fonction de chantre-animatrice, mais je ne disposais d'aucune formation. J'ai effectué des recherches et découvert Ancoli, dont ce stage auquel je participe pour la seconde fois, et qui correspond pleinement à mes besoins. Avec cet échange et ce partage d'expérience précieux, entre stagiaires et professionnels. Une pleine satisfaction pour moi. » André Gilmas, 66 ans, originaire de la paroisse de Saint-Benoît-les-Rivières, en périphérie de Laval, participe à son neuvième stage avec toujours cette soif d'apprendre et d'engagement. « Au départ, je chantais dans l'assemblée de ma paroisse, un jour on m'a demandé d'animer les célébrations dominicales. Cette passion du chant, je l'ai bonifié en prenant des cours et en intégrant une chorale profane. La personne qui animait les célébrations, et qui m'a formé, m'a fait découvrir Ancoli. C'est, à chaque fois, très bénéfique car on apprend beaucoup et avec plaisir. » Ici, sérieux, joie, et bonne humeur, se conjuguent parfaitement. Le séjour des stagiaires s'enrichit d'expériences concrètes, avec l'organisation d'une veillée sacrée, d'un concert en la basilique, et d'un ultime moment ce dimanche 23 juillet, à 10 h 30, avec l'animation de la messe. Publié le 23/07/2017 dans Ouest-France

 

Avant le 1er jour, il y eut 24 heures de préparatifs, transports, déménagements, aménagements, organisation, prévisions

et tout ce qui est nécessaire au bon accueil de nos chers stagiaires !

C'était le samedi et dimanche matin 15 & 16 juillet ...

J-1


Dimanche 16 Juillet = Jour J

ce fut le 1er jour, dimanche, dans l'après-midi , ils arrivèrent de tous les coins de France ...

de la préparation des salles, l'accueil, l'inscription finale , les retrouvailles, la réception des livrets, l'étude attentive de l'emploi du temps, le diner convivial avec les spécialités rapportées des 4 coins de l'Hexagone, jusqu'à la soirée de présentation faite par Paul Craipeau, et le staff Ancoli. Voilà déjà une journée bien remplie !

lundi 17 juillet = J1

Au stage Ancoli : "Le matin, je me lève en chantant !!! ". Après un solide petit-déjeuner en compagnie de 300 jeunes sapeurs-pompiers pleins d'énergie et bien canalisés (OUI CHEF !) Mathilde Ambrois (prof. de chant)  nous attend au pied de de la bâtisse pour la traditionnelle "mise en .." Séquence "chant commun avec Christophe Bergossi (sur la photo); et Emmanuel Magat pour diriger le chœur de 45 chanteuses et chanteurs, chevronnés ou presque débutants. après la pause, les ateliers choisis sont pratiqués selon les choix de chacun dès l'inscription et menés avec un dévouement extrême à l'image de Jean-Marie Despeyroux au pied des stagiaires (ou de certaines ???). Messe dans la chapelle du Lycée, (certains ont répété avec leurs instruments pendant la pause!) - repas - sieste et on repart pour un après-midi d'ateliers. Notre soirée sera consacrée à Louis-Marie Grignon de Monfort (1673-1716), fondateur de deux congrégations religieuses : la Compagnie de Marie (Pères montfortains) d'où seront issus les Frères de Saint-Gabriel (nos hôtes dans une petite partie du lycée Saint Gab) et une congrégation féminine : les Filles de la Sagesse. présentés par un des frères de la congrégation dans leurs locaux. Après cette sobre présentation, nous profitons du père Bruno Mary directeur du SNPLS et de Fabien Barxell (prof pour les chantres et le service de la liturgie), responsable du département musique de la CEF, pour mieux connaître les instances de la liturgie et de la musique dans l'Eglise de France. Agnès Minier (prof de chant au stage), œuvrant également au SNPLS et plus particulièrement chargée des chants nouveaux de leur cotation avec le SECLI. Nous avons ainsi découvert qu'un chant liturgique ne tombe pas du ciel aussitôt sa composition faîte. L'organiste (Louis-Marie) est un artiste souvent seul, surtout après une journée occupée comme celle-ci ! Mais rien n'arrête les musiciens ! même pas la nuit !

Mardi 18 juillet= J 2

Tous les moyens sont bons aux stages pour les déplacements internes ! Aujourd'hui, c'est Marie-Laure Deldemme, ayant la charge de prof de chant et du chant grégorien, qui nous met en ...  ! A l'ombre des arbres du parc de la Maison St Gab. Remarquez la distinction des sièges, rouge et noir !!! A tel point qu'Emmanuel Magat admire, pensif, ses choristes dans ce décor ! Nous avons pu, à partir de ce jour, feuilleter toutes les publications de Jubilus-Voix Nouvelles, maison d'édition d'Ancoli ainsi que les nombreux ouvrages du catalogue. Geneviève Pinault, rédactrice en chef de Voix Nouvelles, ainsi que Sandrine Thomas, gérante de Jubilus-Voix Nouvelles Editions, ont pu pendant les pauses, guider les avides de lectures, informations et abonnements. En début de soirée, André Gilmas, directeur de la publication, Paul Craipeau, président d'Ancoli et membre du comité de rédaction avec Geneviève Pinault, ont pris le relais pour nous parler de Voix Nouvelles. Ensuite, ce fut au tour du père Olivier Praud de prendre la parole pour nous inviter à suivre la démarche de Louis-Marie Grignon de Montfort et les vertus de l'eau baptismale, par les chants et les veillées proposées durant ce stage à toutes les communautés résidant à St Laurent sur Sèvre et alentour.

Mercredi 19 juillet = J 3

Journée de chants, de répétitions, d'apprentissage .. c'est en fin de journée que le père Olivier Praud, nous amène au parvis de l'église pour entamer un parcours de réflexion et de prière autour de l'eau. pélerinant depuis le domaine de la congrégation des Filles de la Sagesse jusqu'à retourner à la basilique de St Louis-Marie Grignon de Montfort. Les gens du pays qui nous ont suivi ont pu ensuite continuer jusque l'école St Gab où nous avons partagé un verre de l'amitié.

 

Jeudi 20 juillet = J 4

enfin 1/2 j, puisque libre l'après-midi. Séquences détentes et découvertes !

après nos exercices habituels, une mise en ... de la langue (oui, il faut aussi !) et le petit déjeuner, nous avons le plaisir de recevoir le père Claude Raffin, co-fondateur d'ANCOLI. Matinée de travail intense mais avec dans la t^te les différents lieux que nous pourrions découvrir dans la région. Même les "chefs" ont besoin de se relaxer ! De musée de la guerre de Vendée, en passant par une savonnerie, des moulins à vents, d'autres sites plus ou moins historiques, rendre visite à à l'honorable sir William Christie, les choix ne manquaient pas. Et pourquoi pas terminer dans un petit resto sympa ? Elle n'est pas belle l'ANCOLI ?

Vendredi 21 juillet = J 5

Belle soirée en perspective !

Avec des visiteuses surprises comme Isabelle Aimé (vice-présidente d'Ancoli) et Chantal Craipeau (épouse du président) venues passées la journée et la soirée au Puy du Fou ! Mais ... cela n'empêche pas de travailler dur avec les voix (avec Christophe Bergossi et Christophe Gautier)et les instruments durant la journée. et le chant grégorien avec Marie-Laure Deldemme. Après le repas et tous en voiture pour la Cinéscéniedu Puy du Fou. Merveilleux !

Samedi 22 juillet = J 6

Ce soir, veillée autour de Louis-Marie Grignon de Montfort

Malgré la courte nuit due au retour tardif du Puy du Fou, et grâce à un petit aménagement des horaires, nous nous mettons en .. avec entrain ! pour cette dernière journée de stage. enfin, presque dernière !

Dimanche 23 juillet = J 7 = messe et envoi

À pied ? en train ? en voiture ? en moto ? (bonne route Christophe)

et notre trésorière, Murielle Hontaas, pas beaucoup vue mais tellement efficace dès les 1ères inscriptions et même avant jusqu'au départ du dernier stagiaire !

Merci à Marie-madeleine, à Laura, à Pascal,  à Françoise ...

Pour ma part je n’ai pas de photos, mais je peux exprimer ceci : S’il y a un mot que j’aimerais employer pour qualifier la semaine vécue à St Laurent du 16 au 23 juillet 2017 c’est “la Bienveillance”, que ce soit des stagiaires entre eux, de l’équipe d’animation et des formateurs, c’est mon ressenti pour cette année ; bien sûr il y a aussi l’écoute et l’attention pour chacun (merci à Paul) ; merci à Jean Marie pour tout ce qu’il nous apporte à chaque stage sur la liturgie, j’ai chaque fois l’impression de retourner aux sources ; merci à Christophe (atelier chef de chœur) il a l’art de nous apporter la technique mais il nous entraine bien au delà,  j’ai beaucoup appris cette année ; merci également à nos profs de chants dont les voix résonnent encore à mes oreilles ;  Cette année encore le répertoire des chants était magnifique et pendant les deux semaines qui ont suivi le stage, les premières notes de “I will sing” et “hommes nouveaux” ne m’ont pas quittée. MERCI ANCOLI. A l’année prochaine peut être.

Françoise R (diocèse de Poitiers) Parthenay



En lien avec les principes fondamentaux de la liturgie, stage national de chant et de musique sacrée, proposé aux chefs de chœur, chantres-animateurs et choristes. Au programme de ce rendez-vous annuel : technique vocale, chant de l'assemblée, direction de chœur,  utilisation de l'espace liturgique, formation musicale adaptée aux chanteurs. L'occasion de faire une véritable expérience spirituelle.



- le puy- 2016-

- Strasbourg 2015 -

—  De la “mise en…” du matin, jusqu’à la veillée du soir, chaque instant est spiritualité, convivialité, apprentissage, expérience, échanges ... un rythme soutenu, porteur de fruits ... 

—  Être choriste, ça s’apprend : anticiper la lecture, noter les remarques du chef de choeur, garder la posture physique, être en contact visuel avec le chef, savoir où l’on va   —

Stages à venir

Si vous souhaitez un stage dans votre région, n'hésitez pas à contacter : secretariat@ancoli.com